En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Accompagnement de la grossesse

photo soph assise.jpg

La grossesse est un moment particulier dans la vie d'une femme

 
Elle induit la nécessité d’une adaptation permanente de l’ensemble de son organisme et de sa posture afin de faire face au développement de l’embryon puis du foetus. Consulter un ostéopathe pendant une grossesse aide à aborder celle-ci de façon plus paisible et confortable, grâce à des techniques douces, adaptées et ciblées. L’ostéopathie ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel.


Au premier trimestre

La prise en charge en ostéopathie permet d’optimiser les régulations neurovégétatives et d’agir ainsi sur les nausées, vomissements, troubles du transit, lombalgies et l’irritabilité fréquents à cette période.


Au deuxième trimestre

L’expansion de l’utérus refoule les viscères de l’abdomen, limitant ainsi les mouvements du diaphragme. Cela peut entraîner des troubles vasculaires, des contractions : l’intervention de l’ostéopathe permet de restaurer la mobilité du bassin et de l’abdomen et d’améliorer la souplesse des tissus environnants.


Au troisième trimestre

L’action de l’ostéopathe sur l’équilibre général du corps, sur les zones vertébrales trop ou trop peu sollicitées et les tissus, permettra une prise en charge efficace des douleurs, du reflux gastro-œsophagien, de la fatigue et du syndrome canal carpien souvent rencontrés à cette période.
L’accouchement demande une mobilisation totale de la force et de l’énergie de la future maman. Le travail de l’ostéopathe consiste à repérer toutes les dysfonctions qui entraînent des perturbations, et à agir ensuite pour diminuer les contraintes (tant chez la mère que chez l’enfant) liées au passage du fœtus dans le canal génito-pelvien lors de l’accouchement.
 

Le post-partum

La consultation ostéopathique est fortement conseillée dans les semaines qui suivent la naissance car elle favorise de nombreuses améliorations : faciliter le confort dans l’allaitement, traiter des douleurs persistantes (lombalgies, sciatiques, canal carpien…), celles plus spécifiquement liées à l’accouchement (position, effort d’expulsion, expression abdominale, épisiotomie, suites de péridurale, césarienne…), restaurer une posture de confort. Elle optimisera la rééducation périnéale et favorisera ainsi un retour normal aux activités de la vie courante.

Nos petits plus

  • Séance à domicile sur
  • rendez-vous

 

Aujourd'hui

C°min

C°max